Guillaume le Conquérant

Découvrez la fabuleuse épopée de Guillaume le conquérant ou William the Conqueror en anglais. Né vers 1027 à Falaise en Normandie et mort à Rouen le 9 septembre 1087, il est aussi appelé Guillaume le Bâtard ou encore Guillaume II de Normandie quand il devient Duc de Normandie en 1035 ou bien Guillaume 1er d’Angleterre lorsqu’il devient roi d’Angleterre en 1066.

 

De Guillaume le Bâtard à Guillaume Le Conquérant

Indissociable de l’Histoire de France et d’Angleterre, Guillaume Le Conquérant est un roi qui a incontestablement marqué les siècles passés. Seul roi parvenu à conquérir l’Angleterre, le Normand a inspiré de grands génies militaires et de fins stratèges après lui. Toujours copié, mais jamais égalé, Guillaume le Conquérant, autrefois surnommé Guillaume Le Bâtard, est considéré comme le premier roi d’Angleterre.

1027

La jeunesse de Guillaume Le Conquérant en Normandie

Guillaume né à Falaise vers l’an 1027. Il est le fils de Robert Le Magnifique et d’Arlette de Falaise. On le surnommera plus tard Guillaume comme Le Bâtard, puisque sa mère n’était que l’une des concubines de Robert.

En effet, en ce début de premier millénaire, la Normandie évoluait encore sous les lois Vikings, qui autorisent un homme a avoir plusieurs épouses. Ces épouses sont nommées les « Frilla » ou « More Danico », ou encore, « danesche manere » en Normand, ce qui signifie « mère danoise ». Elles sont reconnue comme étant totalement légitimes par les Normands, mais l’Eglise Chrétienne ne les reconnaissant pas, on surnomme les enfants nés de ces mariages, des bâtards.
C’est bien parce que Robert considérait Guillaume comme son fils, qu’il l’a désigné comme successeur, après sa mort en 1035.

Etang du Château de Falaise

1035

La mort de Robert Le Magnifique

Guillaume a alors huit ans, et jusque là, on a peu d’indices sur la vie qu’il avait mené. Subitement, Guillaume se retrouve au cœur de complots orchestrés par des prétendants au pouvoir, qui souhaite l’éliminer, malgré le vœu d’allégeance qu’ils avaient formulé envers lui du vivant de son père. On utilise alors le surnom de Guillaume Le Bâtard, qu’on soit, ou non Chrétien, comme étant une raison valable pour ne pas lui confier le trône.

1047

La bataille de Val-Es-Dunes, près de Caen

Jusqu’à ses 19 ans, Guillaume échappe de peu à différentes tentatives d’assassinat. Le jeune Duc prend alors la décision de défaire les rebelles normands, avec l’aide du roi de France Henri 1er.

La victoire remportée lors de la bataille de Val-Es-Dunes, en 1047, marque un tournant dans la vie du jeune Guillaume, et lui donnera certainement le courage dont il avait besoin pour se préparer à ses futures conquêtes.

1049

Un mariage désapprouvé

En 1049, on organise un mariage arrangé entre le jeune duc et Mathilde de Flandre, la fille du comte de Flandre, qui est également la nièce du roi de France Henri 1er.
Mais des complications viennent ternir cette union, puisque le Pape Léon IX l’interdit en raison d’un trop fort taux de consanguinité.

L’Eglise finit par approuver le mariage en 1053 en échange de la promesse de construire quatre hôpitaux et deux monastères.

Avec ce mariage, le Duc assure son pouvoir: Le Nord de la France et de l’actuelle Belgique sont désormais alliées.

A la même époque, Guillaume se rend en Angleterre, afin de demander conseil à son ami, le roi d’Angleterre Edouard Le Confesseur.

1059

L’abbaye aux Hommes et l’abbaye aux Dames, à Caen

La promesse sera réalisée 6 ans plus tard, puisque les travaux de L’abbaye aux Hommes de Caen, dédiée à Saint Etienne, et l’abbaye aux Dames de Caen, dédiée à la Sainte Trinité débutent en 1059.

Cependant, la paix sera de courte durée. Rapidement, les prétendants au duché de Normandie reprennent les armes pour destituer Guillaume, et le roi de France Henri 1er change de vision politique et les soutient. En effet, le mariage de Guillaume et Mathilde offre un trop vaste territoire à Guillaume, et le roi de France se sent menacé.

Cependant, Guillaume met au point un plan stratégique visant à prendre l’armée du roi de France et de ses alliés, à revers. Alors qu’ils pensaient avoir conquis le duché, les hommes de l’armée durent traverser l’Orne, les bras chargés par leur butin. C’est là que Guillaume les prit à revers, noyant une grande partie de l’armée, sous le regard impuissant du roi.

Après la défaite du roi lors de la bataille de Varaville, le roi décida de ne plus importuner Guillaume et de le laisser dans son duché de Normandie.

C’est là que Guillaume commence à renforcer son pouvoir, en nommant des proches en qui il a confiance à des postes clés et dans des lieux stratégiques dans toute la Normandie.

En 1060, il commence la construction du Château de Caen, d’où il peut mieux contrôler le Cotentin. Il a en effet peu confiance en ses vicomtes, et il ne peut asseoir son autorité sur eux depuis son château de Falaise.

Abbaye aux Hommes

1066

Edouard le Confesseur, un Normanophile

Le 05 Janvier 1066, Edouard le Confesseur meurt. Il laisse le trône d’Angleterre vide, puisqu’il n’a pas d’héritier. Cependant, il semble qu’il ait promis ses terres à plusieurs personnes dont Guillaume de Normandie, lors de sa visite en 1051.

Edouard le confesseur est en effet un Normanophile. Il est le fils de Emma de Normandie, et, lorsque son père fut chassé du trône d’Angleterre par Sven 1er de Danemark, il trouva refuge en Normandie, où il resta durant une trentaine d’années. Lorsqu’il revient au pouvoir en 1042, c’est de Normands que ce roi s’entoure, les seuls en qui il ait confiance. Ce qui ne fut pas du goût des saxons.

Mais Edouard est un souverain affaibli, qui, à l’aube de sa mort, fait la même promesse de transmission du trône à plusieurs prétendants, afin d’éviter des conflits. Ce sont ces promesses qui conduiront ces prétendants à prendre les armes à sa mort, chacun pensant être le seul à pouvoir accéder au trône de façon légitime.

Ainsi, lorsque Guillaume apprend que l’anglo-saxon Harold Godwinson est monté sur le trône, il convainc les barons de Normandie de partir à la conquête de l’Angleterre. Petit à petit, il est rejoint par les comtés de Flandre, du Mans, de Boulogne et de Bretagne.

Extrait de la Tapisserie de Bayeux

1066

La conquête de l’Angleterre par Guillaume Le Conquérant

C’est de la Picardie que Guillaume décide de partir pour l’Angleterre. Un temps défavorable retarde l’expédition. Une aubaine, puisque durant ce retard, le roi norvégien Harald Hardraada a commencé lui aussi a attaquer l’Angleterre, ce qui affaiblit les troupes. Néanmoins, Harold d’Angleterre gagne la bataille sur les norvégiens le 20 septembre 1066, à York, et met ainsi fin à la l’ère Viking en Angleterre.

Huit jours plus tard, le 28 Septembre 1066, Guillaume atteint Hastings, dans le Sussex. C’est délibérément que Guillaume a choisi d’arriver ici, puisqu’il s’agit du domaine personnel d’Harold Godwinson. Rapidement, les Normands construisent un château en bois et en terre. Pendant ce temps, l’armée d’Harold doit effectuer à pieds les 363 kilomètres qui séparent York d’Hastings. Un trajet épuisant, qui affaiblit les soldats, et donne un avantage certain aux Normands.

1066

La bataille d’Hastings le 14 octobre 1066

La bataille d’Hastings dure tout au long de la journée du 14 Octobre 1066. Guillaume la gagne, mais les anglais décident de nommer un nouveau roi plutôt que de capituler devant les Normands.
La bataille est rude, et les pertes sont nombreuses. 4 ans plus tard, en 1070, Guillaume Le Conquérant fondera l’abbaye de Battle, un monument en Mémoire des morts au combat.

Guillaume décide alors de soumettre les provinces une à une, et il commence par conquérir le Kent et l’Hampshire, où se trouve le trésor royal. En quelques mois, il incendie toutes les terres qu’il conquiert, et en décembre 1066, il gagne Londres. Il reçoit la couronne d’Angleterre le 25 Décembre 1066 dans l’abbaye de Westminster et lance la construction d’un nouveau château, qui est aujourd’hui la Tour de Londres.

La bataille d'Hasting - Extrait de la Tapisserie de Bayeux

1067

Guillaume Le Conquérant en Angleterre

Il reste alors en Angleterre afin de réprimer les révoltes des Anglais, qui refusent son autorité. Il commande pour ce faire, la construction de nombreux châteaux fort à travers tout le pays, comme les châteaux de Warwick ou encore, de Nottigham.
Les Normands construisent également des mottes castrales, permettant de cacher les garnisons. On en trouve encore aujourd’hui quelques ruines dans le Nord de l’Angleterre.

Il retourne en Normandie en Mars 1067, puis revient en Angleterre en Décembre 1067. Quelques mois plus tard, en Mai 1068, Mathilde est couronnée reine d’Angleterre.

Pour asseoir son autorité, Guillaume continue à brûler des villages, massacrer des troupeaux, et affamer la population. Jusqu’en 1070, les rebellions s’accumulent d’un bout à l’autre du pays.

De l’autre côté de la Manche, le climat n’est pas plus calme, loin de là. Le roi de France Philippe 1er, le comte d’Anjou et le comte de Flandre agissent contre Guillaume et souhaitent s’emparer de la Normandie.

Cette querelle entre le roi de France Philippe 1er et le roi d’Angleterre Guillaume Le Conquérant, marque la première guerre entre la France et l’Angleterre. Une opposition qui s’amplifiera sur les siècles suivant et qui, aujourd’hui encore, demeure un sujet de querelle.

Le 2 Novembre 1083, la reine Mathilde meurt. Elle avait activement défendu et administré la Normandie durant l’absence de Guillaume, alors en Angleterre. Et il semble que tous deux aient été un couple solide et fidèle. On ne connait à Guillaume Le Conquérant aucune maîtresse, aucun enfant illégitime et aucune infidélité, un fait rare à l’époque.La reine souhaitait être inhumée dans l’abbaye aux Dames de Caen. Son souhait sera réalisé.

Tombeau de Mathilde dans l'abbaye aux Dames

1085

Le Domesday Book

A Noël 1085, Guillaume commande la rédaction du Domesday Book. Il s’agit du premier livre de recensement réalisé en Angleterre. Le livre est un grand inventaire des terres, du bétail et des ressources dont chacun disposait à l’époque.

Guillaume avait conquis l’Angleterre, mais il ne connaissait pas exactement la valeur de chaque région. Le livre permit par la suite de calculer les taxes qui allaient être instaurées.
Aujourd’hui, le Domesday Book est encore très célèbre en Angleterre, puisqu’il est inscrit au registre des Archives Nationales. En France, le Domesday Book est beaucoup moins connu, mais on le nomme aussi parfois Le Livre du Jugement Dernier.

1087

La mort de Guillaume Le Conquérant

En 1087, Guillaume conduit une bataille et brûle la ville de Mantes. Il est fortement handicapé car il est devenu obèse. Il est blessé durant la bataille et est emmené à Rouen. Il meurt le 9 Septembre 1087. Son fils Robert reçoit le duché de Normandie et son cadet Guillaume le Roux hérite de la couronne d’Angleterre.

Il est inhumé à Caen, dans l’abbaye aux Hommes, et demande à ce que tous ceux qui avaient été fait prisonniers soient relâchés à condition qu’ils ne troublent pas l’ordre public.

Tombeau de Guillaume le Conquérant
Ce contenu vous a-t-il été utile ?