Les Quêtes Secrètes : Caen

Les Mystères de Caen

Rendez-vous à l’office du tourisme de Caen pour commencer votre quête et marcher sur les traces du grand Guillaume le conquérant...

Étape 1 | L'Hôtel d'Escoville

Chevaliers, notre quête commence ici ! Voici l’un des plus typiques hôtels particuliers du XVIème siècle ! La cour intérieure rend hommage à la riche ornementation inspirée par l’influence italienne du début de la renaissance. Vous pourrez également y admirer deux tubalcaïens, personnages bibliques censés avoir inventé la force.
L'énigme

L’une des statues de l’hôtel représente le fameux David ayant terrassé un géant. Quel était le nom de ce géant ?
Vous commencez fort cette aventure chevalier ! Hâtons-nous vers l’église Saint-Pierre !
Mauvaise réponse ! Dites-vous que ce géant avait un prénom fort peu courant.
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

L’hôtel fut érigé de 1535 à 1538 par Nicolas Le Valois d’Escoville. Riche négociant, il cherchait à avoir un hôtel à la hauteur de son rang et de sa fortune.

Étape 2 | L'Église Saint Pierre

Nous-y voilà ! Dans cette fameuse église Saint Pierre qui date du VIIeme siècle. Considérée à l’époque comme la plus importante et la plus riche de la cité, elle présente toute l'évolution de l'architecture gothique normande. L’église est célèbre pour son clocher considéré comme le modèle des clochers normands gothiques et surtout son chevet renaissance, véritable joyau.
L'énigme

Observez bien la superbe façade de l’église. De quelle forme est le vitrail principal ?
Bravo ! Ne perdez pas de temps et partez à l’assaut de la Tour Leroy.
Parbleu non, ouvrez bien vos mirettes. Optez pour une forme circulaire et vous trouverez la bonne réponse.
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

Se reposant sur le port médiéval de la ville, l’église Saint Pierre est fondée sur pilotis. Certaines gravures d’époque montrent l’Odon contournant l’abside de l’église et c’est au XIXème siècle qu’un canal fut créé puis enfoui sous l’actuel boulevard du Maréchal Leclerc.

Étape 3 | La Tour Leroy

La Tour Leroy fut construite à la fin du XIVeme siècle pour défendre l'entrée du port médiéval et reste un des principaux vestiges des fortifications de la ville. Dressée fièrement au pied du château, elle rappelle également que Caen a été une importante ville d’eau.
L'énigme

De nombreux monuments historiques de la région ont été édifiés en matière calcaire, la Tour Leroy ne faisant pas exception. De quoi s’agit-il ?
Félicitations ! Retrouvons-nous au Bourg l’Abbesse pour la prochaine énigme.
Ne partez pas si loin, il s’agit d’une matière très locale !
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

Initialement nommée “Guillaume-le-roy“, cette tour est la dernière tour haute importante de l’agglomération. Elle faisait à l’époque partie des remparts qui entouraient le Bourg-le-Roi dont le château.

Étape 4 | Bourg l'Abbesse

Proche du port, ce faubourg populaire portait avant la Révolution le nom de "Bourg l'Abbesse". Artisans aisés, pauvres carriers et dentellières cohabitaient dans ces maisons de la rue Haute. Charlotte de Corday d'Armont, connue pour le meurtre de Marat, y passa une partie de son enfance.
L'énigme

À proximité de quel lieu majeur, Bourg l’abbesse devait-il son nom ?
Tout à fait, vous m’impressionnez ! L’Abbaye-aux-Dames vous réserve encore quelques surprises. Découvrez-les sur place.
Bien tenté ! Sachez que la référence est toute féminine…
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

De caractère très rural, Bourg l’Abbesse connut pendant de nombreuses années une urbanisation assez disparate. Si l’on observe les plans du XVIIème siècle, on s’aperçoit que les maisons avaient des terrains enclos. Le travail de la terre y était un pilier de l’économie.

Étape 5 | L'Abbaye-aux-Dames

Fondée par ma douce en guise de pénitence pour m’avoir épousé, moi son lointain cousin, l’Abbaye-aux-Dames abrite dès l’origine des religieuses bénédictines. À leur tête était désignée une abbesse, le plus souvent issue des plus nobles familles de Normandie. Les bâtiments monastiques ont été achetés en 1983 par le Conseil Régional de Basse-Normandie et abritent désormais les services de la Région.
L'énigme

Épouse de Guillaume le Conquérant, je suis à l’initiative de la construction de l’Abbaye-aux-Dames. Mon corps y repose depuis 1083, je suis :
Décidemment, mon histoire n’a aucun secret pour vous ! Les vestiges de l’église Saint Gilles ne sont désormais qu’à une encablure.
Ah non, ce n’est pas elle ma bien-aimée. Un indice : Son nom flamand est Mathilda van Vlaanderen.
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

Abritant une quarantaine de religieuses, l’Abbaye-aux-Dames connut la tranquillité jusqu’au XIVème siècle. Fortifiée durant la guerre de cent ans, les anglais réussirent tout de même à s’en emparer et elle fut malheureusement saccagée et profanée au XVIème siècle lors des guerres de religion.

Étape 6 | Église Saint Gilles

Ce premier édifice chrétien est un bâtiment de 8 mètres de large sur au moins 20 mètres de longueur. La base des murs est en pierres brutes maçonnées et la toiture était sans doute en chaume. Le premier texte qui mentionne cette église est écrit entre 1066 et 1082.
L'énigme

Lors de quelle guerre l’édifice a t-il été anéanti par les bombardements ?
Par tous les diables, quels fins connoisseurs ! Une autre église vous attend, cavalez direction Saint Sépulcre !
Diantre non ! Il s’agit de la plus récente des 3 propositions.
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

L’histoire de l’église Saint Gilles ne fut pas de tout repos. Son chœur fut tout d’abord démoli au XIXème siècle suite à des rectifications de la voierie et ce, malgré de nombreuses protestations. En 1865, elle perdit son titre paroissial au profit de l’église de la Sainte-Trinité et fut finalement bombardée en 1944.

Étape 7 | Église Saint Sépulcre

À son retour d'un pèlerinage en terre Sainte, Guillaume Acarin, citoyen de Caen, fit élever en 1219 une église pour y déposer un morceau de la Vraie Croix. L’église fut pillée en 1346 puis en 1417 par les Anglais lors de la guerre de Cent Ans et la collégiale fut abattue en août 1562 sur ordres d’Henri de La Tour d’Auvergne, Duc de Bouillon et gouverneur de Normandie.
L'énigme

Construite en hommage au Saint Sépulcre de Jérusalem mon nom fait référence :
Bravo, hâtons-nous maintenant ! Nous devons rejoindre le quartier du Vaugueux pour la prochaine étape.
Parbleu non ! Il ne s’agit ni d’un livre ni d’une coupe.
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

Le dimanche des Rameaux, des processions partaient des différentes paroisses de la ville pour venir adorer la relique. Désaffectée à la Révolution, l'église servit au XIXeme siècle de magasin d'artillerie au régiment installé dans le château tout proche.

Étape 8 | Le quartier du Vaugueux

Le nom du Vaugueux désigne à la fois une rue et un quartier, le tout bien caché aux pieds du château. Mentionnée pour la première fois en 1210, la rue du Vaugueux a donné son nom au faubourg bâti au pied de la collégiale du Saint-Sépulcre. Ce quartier populaire entre Château et port, avait autrefois mauvaise réputation. De par son emplacement, le Vaugueux a toujours été un carrefour stratégique. Avant de vous rendre à la prochaine étape, prenez le temps d’admirer les grandes arcades des bâtisses de la rue froide, devenue à partir du XVe siècle la rue des imprimeurs.
L'énigme

Retrouvez quelle expression est à l’origine de mon nom :
Vous êtes brillants ! Au galop jusqu’à la rue froide !
La bonne réponse ressemble fortement au nom qui en a découlé.
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

Étape 9 | Rue Froide

Étroite et sinueuse, cette rue du vieux Caen a gardé son aura moyenâgeuse. Son nom de “rue froide“ provient d’ailleurs du fait que le soleil y pénètre très difficilement et a donc du mal à réchauffer son atmosphère sombre et humide. Les façades des maisons de la rue froide qui paraissent exigües s’ouvrent toutes sur un couloir menant à une cour intérieure. Les pièces s’articulent alors autour de cette cour pour s’étendre dans les bâtiments.
L'énigme

Quel métier, très répandu à Caen, était autrefois le plus pratiqué dans cette rue ?
Que de bonnes réponses chevaliers ! C’est maintenant la place Saint sauveur qui compose votre périple !
Morbleu, ce n’est pas ça ! Dites-vous que ce métier a un rapport avec le papier.
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

Comme Saint-Porchaire à Poitiers, l'église Notre-Dame-de-Froide-Rue est l’une des rares églises de France à posséder une double-nef.Si la construction de l'église actuelle s’étale du XIVeme au XVIeme il ne reste rien de l’église romane qui y siégeait autrefois.

Étape 10 | La Place Saint Sauveur

C’est à cet emplacement même qu’avait lieu le marché chaque lundi et vendredi ainsi que d’autres événements, telles les foires. Pourtant, cette place ne fut pas toujours un lieu de convivialité car elle fut durant très longtemps dédiée aux exécutions capitales et publiques.
L'énigme

Quel autre nom a été donné à la place St Sauveur ?
Toutes mes félicitations chevaliers ! Galopez sans plus attendre jusqu’à l’Abbaye-aux-Hommes.
Parbleu non ! Dites-vous qu’il n’est pas question d’un personnage historique.
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

Au moyen âge, il y avait 3 raisons au fait de rendre les sentences et exécutions publiques. L’on savait qui était condamné et pourquoi et l’on dissuadait ainsi la population de commettre des délits. Mais la raison la plus inavouable reste le fait que le public appréciait réellement le spectacle de la mort.

Étape 11 | L'Abbaye-aux-Hommes

Fondée en 1063 sur mes ordres et dédiée à saint Etienne, l’Abbaye-aux-Hommes était habitée par des moines bénédictins qui passaient leur vie à prier et à étudier. Elle accueillait aussi les pèlerins qui faisaient route vers le Mont-Saint-Michel. Devenue lycée en 1804, l'abbaye servit de refuge à la population pendant la bataille de Caen en 1944 et abrite aujourd'hui l'Hôtel de Ville.
L'énigme

Fondée à sa demande, l’Abbaye-aux-Hommes abrite depuis 1087 son tombeau. De qui est-il question ?
Bien entendu qu’il s’agit de moi ! J’avais raison d’avoir toute confiance en vous. Les maisons à pans de bois vous attendent pour l’avant-dernière étape !
Parbleu, comment pouvez-vous avoir oublié le nom de votre guide tout au long de cette aventure ! En Angleterre ils m'appellent William The Conqueror.
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

Dédiée à Saint Etienne en 1063, l’église abbatiale de l’Abbaye-aux-Hommes fut consacrée solennellement en 1077. Au départ, érigée dans le plus pur style roman, elle fut transformée au XIIIème siècle pour abriter un chœur gothique avec déambulatoire.

Étape 12 | Maisons à pans de bois

En venant ici, vous avez sûrement aperçu deux jolies maisons aux pans de bois de la rue Saint-Pierre dont les ornementations mêlent décors flamboyants et renaissance. Construites au début du XVIeme siècle, ces deux maisons dénotent avec la traditionnelle pierre qui habille la plupart des maisons de Caen.
L'énigme

À quels numéros de la rue Saint-Pierre pouvez-vous admirer ces deux superbes demeures à pans de bois ?
Bien joué ! Le Château de Caen n’attend plus que vous.
Ouvrez bien vos mirettes ! Sachez qu’un seul numéro les sépare.
Valider ma réponse
Un peu d'histoire

Par une ordonnance de 1735, les échevins de la ville demandèrent aux propriétaires de remplacer leurs vieilles maisons, à pans de bois pour la plupart, par des immeubles suivant un programme architectural. Seuls les hôtels aristocratiques avec leur fronton triangulaire viennent rompre l'harmonie de ces alignements réguliers.

Étape 13 | Le Château de Caen

Nous voici arrivés au terme de notre aventure braves gens ! Pour ce qui est du Château de Caen, il fut créé au Moyen-Âge à ma demande vers 1060, puis connut par la suite de nombreux aménagements. Situé sur un éperon rocheux, il domine une vallée marécageuse où coulent l’Orne et ses affluents. Avec 5,5 hectares, c’est l’un des plus grands châteaux d’Europe. La quasi-totalité des constructions et vestiges du château fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis 1997.

Le parcours

Manger à proximité

  • La Petite Marmite 43 rue des Jacobins
    14000 CAEN
    Tél : 02 31 86 15 20
  • Le Guibull Café 51 rue St Michel
    14000 CAEN
  • le Gibus Restaurant 17 bis rue des Tilleuls
    14000 CAEN
    Tél : 02 31 86 01 33 Voir le site web
  • Cuisine et Cave 11 rue de la Dronnière
    14123 IFS
    Tél : 02 31 84 52 51 Voir le site web
  • Restaurant O Chef 3 Chemin de la Cavée
    Route de Paris
    14120 MONDEVILLE

Dormir à proximité

  • Hôtel Bristol 31 rue du 11 Novembre
    14000 CAEN
    Tél : 02 31 84 59 76 Voir le site web
  • Hôtel des Quatrans 17 rue Gémare
    14000 CAEN
    Tél : 02 31 86 25 57 Voir le site web
  • Hôtel Bernières 50 rue de Bernières
    14000 CAEN
    Tél : 02 31 86 01 26 Voir le site web
  • Hôtel Le Vaucelles 13 rue de Vaucelles
    14000 CAEN
    Tél : 02 31 82 23 14 Voir le site web
  • Best Hôtel Caen Citis Avenue du Général de Gaulle
    14200 HEROUVILLE-SAINT-CLAIR
    Tél : 02 31 47 40 00 Voir le site web
  • Hôtel B&B Caen Mémorial Le clos Barbey
    14280 SAINT-CONTEST
    Tél : 08 92 70 75 17 Voir le site web

À voir aussi

  • La Bataille de Val ès Dunes 14370 ARGENCES Tél : 02 31 85 38 82 Voir le site web
  • Cimetière Militaire Britannique 14250 BROUAY Tél : 02 31 27 14 14
  • Abbaye aux Hommes Hôtel de Ville
    Esplanade Jean-Marie Louvel
    14027 CAEN
    Tél : 02 31 30 42 81 Voir le site web En savoir plus
  • Abbaye aux Dames Région de Basse-Normandie
    Place Reine Mathilde
    14000 CAEN
    Tél : 02 31 06 98 98 - 02 31 06 98 45 Voir le site web En savoir plus
  • Château Ducal 14000 CAEN Tél : 02 31 30 47 60 Voir le site web En savoir plus
  • Eglise Abbatiale de la Trinité Place Reine Mathilde
    14000 CAEN
    Tél : 02 31 86 13 11 Voir le site web
  • Cimetière Militaire Britannique 14610 CAMBES-EN-PLAINE Tél : 02 31 27 14 14
  • Parc et Jardin du Château d'Outrelaise 14680 GOUVIX Tél : 02 31 79 03 64 Voir le site web
  • Ornavik, des Vikings aux Normands Domaine de Beauregard
    14200 HEROUVILLE-SAINT-CLAIR
    Tél : 02 31 52 40 90 Voir le site web