La Bataille de Val ès Dunes

1047

La victoire de Guillaume, duc de Normandie, et de Henri 1er, roi de France, sur les barons normands révoltés.

Historique

Après avoir échappé à un guet apens fomenté par ses barons de l’ouest de la Normandie, Guillaume les affronte en l’été 1047 dans la première bataille rangée de son histoire. Parti d’Argences où il s’est ravitaillé, le jeune duc retrouve dans la plaine du Val ès dunes le roi de France, Henri 1er, son seigneur, venu à son secours. C’est un véritable désastre pour les conjurés. Beaucoup d’entre eux sont taillés en pièce ou périssent noyés dans l’Orne qu’ils tentent de traverser dans leur fuite. La victoire consacre l’autorité du jeune duc sur la Normandie. En octobre, il rassemble l’aristocratie normande à Caen pour y proclamer la trêve de Dieu.

En souvenir de ce combat, une stèle est érigée à Vimont, au bord de la route de Paris, en 1841 par Arcisse de Caumont qui explique ainsi le choix de cet emplacement : « Il aurait fallu, si l’on avait voulu placer la colonne au lieu même où s’engagea le combat, la planter au milieu de la campagne ; mais de quelle utilité eût-elle été au milieu de champs où personne ne passe, pour faire connaître le fait historique ? […] Il valait donc beaucoup mieux placer le monument sur une route fréquentée, où elle pût être vue et instruire par là du fait qu’elle est destinée à rappeler. » .

En 1959, une autre stèle est installée à Bellengreville, face au site de la bataille.

Guillaume Le Conquérant à Val ès Dunes

Si Robert le Magnifique avait fait de Guillaume son successeur, les barons Normands, avides de pouvoir, ne souhaitaient pas voir les choses de la même façon. Bien qu’ils aient juré fidélité à Guillaume du vivant de Robert, ils revinrent très vite sur leur parole une fois ce dernier mort. La raison invoquée était notamment liée au fait que Guillaume soit le fils d’Arlette, l’une des femmes de Robert Le Magnifique et non sa première épouse. On surnomma Guillaume « Le Bâtard » et différents attentats furent perpétrés contre sa personne de ses 8 ans à ses 18 ans.

Après la fuite de Guillaume par la Sente au bâtard, il semble que le jeune Duc en ait eu assez, et qu’il ait décidé de faire valoir son pouvoir. Il demande alors de l’aide au roi de France Henri 1er, qui lève pour lui une armée d’environ 1 000 hommes prêts à épauler Guillaume, qui ne pouvait jusque là compter que sur 350 fidèles. Face à eux, la troupe adverse regroupe plus de 2 000 rebelles. Mais le nombre ne fait pas la force, et l’armée de Guillaume et Henri parvient à prendre le dessus sur les rebelles. La bataille est terrible, et fait de nombreux morts avant que les insurgés ne se rallient au Duc Guillaume.

Le récit de la bataille est parvenu jusqu’à nous grâce aux écrits de Wace. Ce dernier la narre dans le « Roman de Rou », écrit deux siècles après la mort de Guillaume Le Conquérant.

Val ès Dunes aujourd’hui

C’est grâce à ce roman que nous pouvons connaître les détails de cette bataille. En mémoire de celle-ci, Arcisse de Caumont à érigé une colonne en 1841 à Vimont, sur la route de Paris.

Aujourd’hui, le site de la bataille de Val ès Dunes se visite. Situé à une dizaine de kilomètres de Caen, au sud-ouest de Chicheboville. Depuis 2013, 8 panneaux d’exposition sont implantés tout autour du site, et des visites sont organisées.

La bataille de Val ès Dunes
La Bataille de Val ès Dunes
4.29 (24 votes)

Infos pratiques

La Bataille de Val ès Dunes
14370 ARGENCES

Tél : 02 31 85 38 82

contact@otvalesdunes.net

Voir le site web

 

Visite guidée :

Site aménagé sur la commune de Bellengreville en bordure de la D41 (accès par la D613 Caen-Lisieux) : table d'orientation avec vue sur le champ de bataille, coin pique-nique (d’ici 2012), aire de stationnement...C'est l'une des 8 stations du circuit d'interprétation de la bataille de Val ès dunes qui emmènera le visiteur sur les lieux empruntés par les belligérants en l’été 1047 ou sur les sites commémoratifs de Vimont et Bellengreville.

Géolocalisation

Découvrir en images