Abbaye-aux-Dames

1066

Une abbaye pour la duchesse, une sépulture pour la Reine.

Historique

« Cette belle tombe abrite dignement
Mathilde, issue de souche royale, d’une insigne valeur morale.
Son Père fut duc de Flandre, et sa mère Adèle
Fille du roi de France Robert
Et sœur de Henri qui occupa le trône royal.
Unie en mariage au magnifique roi Guillaume,
Elle a fondé une abbaye et fait construire cette église,
De tant de terre et de biens prestigieux
Dotée par elle et consacrée à son initiative.
Elle fut la providence des malheureux, pleine de bonté.
En distribuant ses trésors, elle fut pauvre pour elle-
Même et riche pour les indigents.
C’est ainsi qu’elle a gagné les demeures de la vie
Eternelle,
Le premier jour de novembre, après l’heure de prime * »
*Office de prime : premier office religieux célébré aux premières heures du jour.

L’abbaye aux Dames de Caen

L’abbaye aux Dames fût fondée par Mathilde de Flandres, l’épouse de Guillaume Le Conquérant en 1060.
En 1050, Guillaume épouse Mathilde, mais le mariage est très controversé pour des raisons de consanguinité. De ce fait, le Pape Léon IX et l’Eglise s’opposent à cette union, et Léon IX excommunie le couple. Le successeur de Léon IX, le Pape Nicolas II, finit par leur accorder le pardon, à condition qu’ils fondent quatre hôpitaux et deux abbayes. Guillaume fonde alors l’abbaye aux Hommes de Caen, dédiée à Saint Étienne, et Mathilde fait ériger l’abbaye aux Dames, dédiée à la Sainte Trinité. Cette dernière sera consacrée le 18 juin 1066.
De leur vivant, les époux formulent le vœu d’être inhumés dans les abbayes qu’ils ont respectivement fondées, vœu qui sera respecté. Aujourd’hui, l’abbaye aux Dames conserve le tombeau de Mathilde de Flandres, qui y a été inhumée en 1083. Ce dernier, situé dans le chœur de l’église abbatiale, es recouvert d’une dalle de marbre noire.

Au fil des siècles

Durant des siècles, l’abbaye aux Dames accueillera des Bénédictines. elles-ci étaient chargées de l’éducation des jeunes filles de familles nobles de Normandie.

La pensionnaire la plus célèbre est Charlotte Corday, qui marquera ensuite l’Histoire de France en commettant l’assassinat de Marat le 13 Juillet 1793.

En Août 1792, en pleine révolution Française, alors que le cloître reste encore en construction, les Bénédictines doivent fuir l’abbaye aux Dames et le bâtiment est alors utilisé comme caserne, tandis que l’église est aménagé en entrepôt de fourrage.
En 1823, l’abbaye revient à sa première utilisation, et accueille des religieuses Augustines. On en fait l’Hôtel-Dieu de Caen, puis, en 1908, elle devient l’hospice Saint-Louis.
En 1865, de grands travaux de rénovations sont entamés.
Durant la seconde guerre mondiale, alors que Caen est rasée par les bombardements, l’abbaye aux Dames ne subit que quelques dégâts.

L’abbaye aux Dames aujourd’hui

En 1983, suite au rachat de l’abbaye par le Conseil Régional de Basse-Normandie, de grands travaux sont entamés.
Aujourd’hui, les caennais apprécient le fait de se promener dans les jardins de l’abbaye aux Dames, et viennent contempler les expositions qui y sont régulièrement organisées. Des visites guidées de l’abbaye et de l’église abbatiale sont également organisées. Celles-ci permettent notamment de découvrir l’architecture remarquable des lieux.

Intérieur de l'Abbaye aux Dames





Abbaye-aux-Dames
3.8 (5 votes)

Infos pratiques

Abbaye aux Dames
Région Normandie
Place Reine Mathilde
14000 CAEN

Tél : 02 31 06 98 45

abbayeauxdames@normandie.fr

Voir le site web

En savoir plus

 

Visite guidée :

Visite guidée tous les jours à 14h30 et 16 h. Durée de la visite guidée en français ou anglais : 1 h/1h15.

 

Heures d'ouverture et tarifs :

Ouvert du 02/01/2017 au 30/04/2017
 

Géolocalisation

Découvrir en images